Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
loveofbooks.over-blog.com

Venez découvrir les lectures de trois folles de trois âges et de trois styles différents ! Bienvenue dans notre monde ! Et n'oubliez pas de nous suivre également sur Facebook ! https://www.facebook.com/LoveBooksOf2018

Interview Nadège Chipdel

On commence notre petite interview avec Nadège Chipdel !!

 

LoB : Bonjour Nadège ! Alors, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Nadège : Bonjour à toutes (et peut-être à tous?) !
Et bien, je m’appelle Nadège, je suis une grande ado de 41 ans qui en a toujours 14 dans sa tête. Si dans la vraie vie, je suis maman de deux tornades et enseignante, je suis auteure depuis un an et demi dans tout un tas de genres différents.
Quand je n’écris pas, je lis ; quand je ne lis pas, je pâtisse ou bien je fais du point de croix.

 

LoB : Vis-tu de tes livres ou as-tu un autre métier à côté ?

Nadège : Je rêve de vivre de ma plume, mais en attendant, je suis professeur des écoles, métier qui me passionne depuis 18 ans maintenant.

 

LoB : J’ai vu que tu avais écrit un lire fantastique « Le livre des mystères ». Qu’est-ce qui t’a poussé à écrire dans cet autre genre ?

Nadège : Et bien la fantasy, le fantastique, c’est mon genre de prédilection ! Je suis passionnée par les fées, les sorcières et tout ce qui touche à la Magie depuis l’enfance. Petite, j’étais très renfermée, et les univers plein de féerie m’aidaient à m’évader, à trouver les compagnons qui me faisaient défaut « dans le monde réel ». Et puis, j’ai découvert les manga et les « magical girls » (les filles qui se transforment pour sauver le monde ». J’ai su que si un jour, je devais écrire un livre, il devrait y avoir des filles avec des pouvoirs dedans.

 

LoB : Préfères-tu donc écrire de la romance ou du fantastique ?

Nadège : J’aime les deux en fait ! Tout dépend de mon état d’esprit : quand j’ai envie d’évasion, j’écris du fantastique. Quand j’ai le moral en berne, j’écris de la romance. Et il va bien falloir que je saute le pas en réunissant les deux…

 

LoB : Peux-tu nous parler un peu de ta façon d’écrire ?

Nadège : J’essaie d’écrire dès que je peux, ce qui se résumé parfois à 5 minutes en fonction de mes emplois du temps de maîtresse et de maman. Et je suis de la vieille école : je préfère écrire sur papier que sur ordinateur. Avec mes publications Wattpad, j’ai pris l’habitude peu à peu d’écrire sur mon téléphone. Et impossible de créer sans musique !

 

LoB : Comment te vient l’inspiration ?

Nadège : De tout et de n’importe quoi ! Pour « Le Livre des Mystères », je suis partie d’une photo sur un abri bus. Pour « Il n’y aura que toi », je suis partie d’une de mes histoires coup de coeur. Et pour « Béguins et Quiproquos », l’inspiration est venue d’un vieux texte commencé en 1998 !

 

LoB: Ecris-tu au feeling ou as-tu un plan spécifique ?

Nadège : J’essaie toujours de faire des plans, mais j’ai beaucoup de mal à m’y tenir. Donc, j’avoue que je suis très souvent freestyle.

 

LoB : Tu écris sous deux noms différents. Y-a-t-il une raison spéciale ?

Nadège : Chez Harlequin, ils trouvaient que mon pseudo faisait trop enfant. J’ai donc dû utiliser mon autre nom.

 

LoB : Quel est le livre qui t’a le plus bouleversé ?

Nadège : Il y en a tant… Je pense pouvoir dire que la nouvelle « La Princesse de Clèves » de Mme de La Fayette reste pour moi un chef d’oeuvre du romantisme. J’ai aussi été touchée en plein coeur par « Les cendres d’Angela » de Franck McCourt, un sublime récit autobiographique.

 

LoB : T’inspires-t d’autres livres ou d’autres romans pour construire tes intrigues ou plutôt sur des rêves ou des expériences personnelles ?

Nadège : Chez moi, il y a un peu des trois ! Mon mari, devenu mon premier bêta lecteur, a aussi un don pour me proposer des idées de dingue. Le tome 2 de « Béguins et Quiproquos » lui doit beaucoup. Et je me suis beaucoup documentée pour « Soumise », fiction pour adultes, dont l’univers est très éloigné de ce que je connais.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article